Poisson d’avril sur les détecteurs de fumée

Mercredi dernier à l’occasion du 1er avril Rue 89 à écrit un article intitulé « Des mouchards dans vos détecteurs de fumée »

Selon l’article, suite au projet de loi sur le renseignement en réponse au attentat de Charlie Hebdo, un micro aurait été installé dans tous les détecteurs de fumée destinés au marché français.
Le micro déclenche un enregistrement quand certains mots clés sont prononcés, les données seraient ensuite transférées via wifi sur une plateforme interministérielle , classée « secret défense » et gérée par les renseignements généraux.

« Le scandal » dévoilé par un lanceur d’alerte et des fabricants de daaf de mèche
L’affaire aurait été dévoilée par un hacker curieux, qui en démontant son daaf aurait découvert un élément suspect.
Cette pièce supplémentaire serait un micro semblable à ceux que l’on peux trouver dans les babyphones.
Le journaliste de Rue 89 « enquête » alors auprès des fabricants qui ne souhaitent pas répondre aux questions.

Un ancien employé contacte le journaliste peu de temps après, cet informaticien aurait été licencié du numéro deux français des détecteurs de fumée pour ses questionnements et sa curiosité sur « l’opération Smog ».

Ce lanceur d’alerte dévoile une liste de 37 mots clés qui activeraient le micro et la mise sous écoute.

Voici un échantillon: « Illuminati » « ambassade des Etats-Unis »« Kalachnikov » « Gayet » Merci pour ce moment » « sans-dents » «Bygmalion » « World Trade Center » « complot » « 2017 » « Corse » ou encore « Je vais récupérer le colis » ou maquereau…

A la lecture de cette liste de mots clés (et même bien avant) toute personne censée se rend compte qu’il s’agit d’un fake d’autant plus, qu’en regardant son calendrier il coïncide avec le 1 er avril 2015 !

Mais des personnes y ont cru !
Des gens y on vraiment cru et ont commencés à démonter leur daaf pour vérifier son contenu, certain l’on même détruit et ne souhaite pas le remplacer.

Cette blague est un peu de mauvais goût, sachant qu’à ce jour seulement 60% des foyers français sont équipés.
Avec ce genre d’article on alimente la paranoïa et on conforte certain dans l’idée qu’un détecteur de fumée n’a pas d’utilité dans leur logement.

Pour rappel un incendie se déclenche toutes les 2 minutes en France, cela se traduit par 800 morts annuel.
Les sinistres ont lieu dans 70% des cas la nuit d’où l’importance d’une alarme pour vous alerter en cas de présence de fumée.

source : daff.pro Poisson d’avril sur les détecteurs de fumée

Commenter